Pleurer n’est pas une obligation mais une nécessité

A bolir l’accusé est un ascenceur vivant avec qui la

Résilience

Donne la permission  à l’espoir d’exister et  tourner le dos à l’amertume et être dans processus pour 

Oublier la douleur du traumatisme sans pour autant effacer l’histoire.

Nourrir sa vie de pardon est une source de vitalité de sa propre estime de soi et des autres.

 

Bien souvent l’accusé ressemble à  je, à  moi, à toi, à  il , à elle.  Quand arrive l’amnésie du pardon il arrive que le sujet soit  depersonnaliser par le On universel des coeurs brisés.