Non classé

Articles archivés

Ma solitude mon fauve dompté…

Créé par le 02 juin 2019 | Dans : Non classé

La solitude est un fauve que l’on arrive à dompter avec le temps.

À force de la fréquenter je m’y attache je me surprends j’en rie, j’en pleur, j’angoisse…

De cette compagnie binaire j’en tire leçon de vie; je visualise et j’attire mon choix de vie vers la pensée élevée de Dieu.
Courage, patience  forgés dans le creuset ardent de l’épreuve m’orientent dans le labyrinthe énigmatique de la vie.

Mon ami, je ne puis m’ouvrir à l amour mais à l’espérance cordage  du secours qui me vient de Dieu.
Ma solitude est un fauve dompté qui m’emmène vers le chemin miséricordieux de Dieu.

Le Chevalier aux jolies fossettes

Créé par le 22 avr 2019 | Dans : Non classé

coloriage-aigle-4

Je l’ai toujours rêvé et imaginé beau fort et puissant. Ayant cette rigueur à l’ouvrage  et un  coeur loyal; je m’attendais de lui d’une apparence froide et un coeur rieur aimant et prospère dans sa campagne. À la lumière de ce qui nous étaient imposées comme  conceptions de petites filles, je te pensais  grand, muslé jusqu’aux ongles avec de super pourvoirs. Et pourtant, loin des films de fiction et de mon imaginaire, je t ‘ai vu d’une tout autre beauté. Tu n’avais ni chameau ni cheval ni escorte et mon coeur s’est incliné. Loin d’être haut de taille, blond  musclé jusqu’aux ongles ton savoir-être a  su lire tout haut  ce que mon coeur disait tout bas. Si modeste d’apparence mais si riche;  ta présentation seraienne m’a donné de renouer le lien avec un regard bienveillant  jumelé à la beauté  d’un sourire entouré de fossettes magnifiques. Te revoir a été  une formidable retrouvaille des sensations mignonnes de jeune fille associées a une innocence juvénile demeurant intacte. Comme un chevalier tu es parti sans laisser trace si ce n’ai que le doux souvenir de ta politesse sur ma joue. Impressionnante présentation  je reste en joie et remplie de dynamisme. Dans l’attente secrète   de te rencontrer à nouveau. Je  prie pour que tes projets se déploie dans l’harmonie du ciel comme un aigle agile qui  vole avec précision.

istockphoto-524012000-1024x1024

Au jardin de ton « AMABILITE »

Créé par le 25 déc 2017 | Dans : Non classé

Au cours des saisons les feuilles et les arbres changent les gens aussi en bien ou en mal. Cependant j’ai constaté qu’il y a des feuillent et des arbres demeurent stable malgré le cycle des époques.

j’ai visité tant de jardin où tout change et bouge! cependant le tien reste vert et semble monotone. Si je m’y accroche à cette adage faisant foi que  la maturité demeure dans la stabilité je dirai ceci:

Depuis que je suis entrée dans ton jardin plus rien en moi n’est comme avant.

Au jardin de ton amabilité je me trouve apaisée.

Quelque soit la saison  où quelque soit mon attitude  ta bonhomie reste inchangée. Tu es fort!

Les conifères de ton amabilité me rassurent et me structurent.

tu es mon Héros et je t’aime c’est parce que je me sens si bien dans ce confort de paix que tu m’offres je ne me sens pas séduite mais devenir amoureuse de toi.

M’en remettant aux lettres de Dieu j’y puise chaque jours les sources d’eaux vives pour entretenir ton jardin par mes prières.

Bel Amour en tant que femme et ta femme en devenir tu as toute mon estime et tout mon respect.

Naty Rosazul

Acrostiche du pardon

Créé par le 25 mar 2017 | Dans : Non classé

Pleurer n’est pas une obligation mais une nécessité

A bolir l’accusé est un ascenceur vivant avec qui la

Résilience

Donne la permission  à l’espoir d’exister et  tourner le dos à l’amertume et être dans processus pour 

Oublier la douleur du traumatisme sans pour autant effacer l’histoire.

Nourrir sa vie de pardon est une source de vitalité de sa propre estime de soi et des autres.

 

Bien souvent l’accusé ressemble à  je, à  moi, à toi, à  il , à elle.  Quand arrive l’amnésie du pardon il arrive que le sujet soit  depersonnaliser par le On universel des coeurs brisés. 

Le miroir. ..ton miroir. ..un reflet…

Créé par le 15 déc 2016 | Dans : Non classé

Le  miroir du vis à vis aide souvent à se voir et remet en jeu les raisonnements des consciences. L’expérience comprise complète l’existence . J’ai appris ceci de la vie: on ne peut refléter sur les autres ce qu’on est soi même.  C’est avec authenticité qu’on   arrive à plein de choses; comme  aider une âme   en mal-être. En écoutant  un sage il m’a dit ceci Observes bien ce beau phénomène  quand tu lui accorde le pouvoir   de t’aider   et que tu sais comment la remercier pour ce qu’elle t’apporte .  Tu lui donnes cette force  ce goût  à  la vie  ce tonus pour vouloir être  aider à son tour. Elle pourra oser paisiblement  un  jour faire appel à ton aide car tu auras gagné sa confiance.
Amicalement Naty Rosazul.

Un des actes..

Créé par le 15 déc 2016 | Dans : Non classé

Je me rends compte de plus en plus que le pardon est l’un des actes les plus difficiles pour l’Homme. Pardonner ne rend pas amnésique. Il faut au contraire bien se souvenir de l’offense pour continuer à aller de l’avant en paix malgré les conséquences de cette dernière. Une blessure dissimulée s’infecte en amertume; poison du corps de l’âme et l’estime de soi. La blessure sera source de vie quand elle est regardé nommé puis écouté.
Je te souhaite une bonne fin d’après midi. Amicalement Naty .

L’amabilité

Créé par le 14 déc 2016 | Dans : Non classé

A l’occasion d’une interlude je m’octroie la douce joie d’une escapade sur l’étendue d’une page blanche au milieu des vagues d’expressions je navigue sur ma planche scripturale. Chemin faisant je fais escale sur la rive des rêveries le temps d’une courte réflexion sur un vocable.

L’amabilité possède biens des atouts elle a le mérité d’etre riche elle rayonne de savoir faire et resplendit de savoir être . A son approche le parcours devient santé et source de vie des cœurs  lourds et languissant. Mature d’autorité elle fait halte a l’agitation, habile éloquent elle consume la peur. Les paroles aimables ont l’art de calmer la fureur. Semblable à un guide elle donne accès au pont du pardon où l’amour nous attend de l’autre côté.

 

Quand l’envie devient poison

Créé par le 14 déc 2016 | Dans : Non classé

En chacun de nous se trouve un coffre de souhaits de désires à accomplir et à abolir. Il est difficile de résister seul à une force qui puisse être attrayante et instinctive. Elle nous perturbe par une démangeaison frivole et rend souvent la raison du raisonnement en un produit spontanée et erronée. Je voudrais parler de cette opiniâtre passion charnelle qu’est la convoitise.  » sottise de la vie pour les uns challenge pour certains. Elle se place comme un linteau obstruant l’accessibilité des joies qui nous etaient destinées et celles  qui nous seront destinées . Elle produit amertume, jalousies, disputes, arrogance et biens d’autres poisons…

Cette envie détournée emprisonne le potentiel certain de chacun et met en valeur l’égo du coeur humain. Elle guide vers le sentier de la malice, elle offre critique facile et destruction diffamatoire. Maladie du genre humain elle souille l’âme et l’avilit. La science s’accorde à dire ce que la Bible nous avait déjà révélé depuis longtemps des consequences de l’entretien de ce petit monstre vorace. Elle ronge les os, d’après l’expression du sage roi Salomon. Mère des avarices et des vices, elle assombrit le charme personnel identitaire. Associée à sa compagne meurtrière l’orgueil l’envie cette insatiable moi est un obstacle magnétique à la boussole de notre bonheur.

un mot qui lie tant de statuts que de situations

Créé par le 30 nov 2016 | Dans : Non classé

 

Il y a  un mot qui lie  tant de statuts que de situations.

Un mot  en vogue dans le jargon commercial, salarial , civil, associatif je n’en écrirais pas plus car la liste est longue.
Il y tant de façons et de raisons parfois qui nous dépassent qui nous poussent à franchir le pas.

Il possède lui aussi autant de définition que de vécu.

Il n’est pas un possessif effrayant mais plutôt la preuve d’une personnalité affirmée. Une affaire personnelle lié à la liberté  d’agir en connaissance de cause. Une prise de responsabilité unitaire  une alliance d’un coeur à cœur du  commun accord. Il implique le  Je sans brutalité à contribuer pour que le nous puisse  avancer avec force vers sa perspective, sa vision. Celui-ci  contribue à donner sens à ta vie, à nos vies, ma raison d’y croire qu’il y à de l’espérance de nôtre avenir.  S’emboitant à ses corollaires ou partenaire: promesse, fidélité et amour l’engagement est un formidable partenaire.

 Envoyé mercredi à 11:57

les Pas du Jardinier

Créé par le 14 nov 2016 | Dans : Non classé

Les pas du jardinier vibrent dans le sol et les plantes le reconnaissent toujours à la même heure il passe et repasse s’arrête et observe. cette après midi le jardinier n’est pas venu ni pendant trois jours. les plantes s’efforcent de garder faible allure bien qu’au bord du désespoir d’être fanées. assoupie elles entendent soudainement des vibrations elles attendent, puis c’est le jardinier. Voyant ces belles dames et demoiselles malades aux feuilles jaunies il pris dans sont sac les pinces adéquates pour les émonder. Une nouvelle fraîcheur. Ces jolies abreuvées, montre leur reconnaissance par un relèvement de leur tige. Le jardinier attentif les observent, mais le narcisse remarque une larme puis deux, trois ect. de larmes s’échapper de ses yeux et descendre sur le sillon de son visage. le vieil homme à perdu sa femme pour un temps. Elle est morte il y a quatre jours. c’est pour cela qu’il n’était pas venu voir ces jolies bavardes au langage silencieux et méticuleux. Toujours attaché à son béret gris on y voyait les marques du temps de d’usure. Le ciel se revêtant de sa chemise crépuscule laissait le vent bouger ses nuages et accueillait la petite attendue ronde pleine lune. Soudainement d’autres pas  marqués et groupés se rapprochent de son Jardin. Et pour la première fois la flore en léthargie entendent des voix autres que leur bienfaiteur à pareil heure. 38 années qu’Adrien et Léonard n’ont pas remis leurs pieds dans ce jardin si paternel il ne sont pas venus seuls car Léopold est le fils cadet de Léonard et Francis le beau-fils, beau-frère et de son aîné Jervis. Le grand homme n’était plus seul il ne fut pas séduit ce soir là par la mélancolie du souvenir de sa douce Maybelline. Le vieil homme silencieux, entouré de ces grands adultes céda à l’innocence juvénile de Léopold. et Jervis. Tous ensemble chantèrent les chants merveilleux que douce Maybelline apprenait aux enfants le dimanche pendant que je Jardinier prêchait la Sainte Parole. Pour la première fois depuis plus de trente ans ce jardin ne connu les doux accents de réconfort de famille. C’est ce jour que mon mon mari Jervis découvrit le secret qui révolutionna sa vie. C’est dans ce jardin que bien de batailles fut remportées par des prières et des jeûnes, c’est dans ce jardin que Ses grands parents se réconcilièrent en prière, c’est dans ce jardin secret que son grand-père que cherchait l’intimité avec Dieu et il y puisait dans la prière l’inspiration de ses sermons. Jervis aimait aller dans ce jardin pour apprendre à passer du temps avec Dieu comme grand-père Léonel. Tout comme sont grand-père C’est dans ce jardin qu’il me demanda ma main. Maintenant devenus vieux. Nous n’avons pas eu d’enfants, néamoins nous constatons l’impact de la fidélité Dieu. Nous traînons un peu du pieds sous le poids des âges. Il n’en demeure pas moins que mon mari est devenu ce jardinier ce grand homme de ce jardin qui a vu tant de génération d’hommes et de femmes prendre leur victoires à genoux dans la prière et le jeûne. Nous pouvons affirmer que oui le bonheur et la grâce nous accompagnent tous les jours de nous disons aujourd’hui c’est le jour que Dieu à fait.

12345...8

Dieu et moi |
Eutrope Saintes Latin |
boutiqueesoterique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise de Maison
| Homélies
| Vous connaîtrez la vérité e...